Vie Quotidienne a Antanambe Madagascar

 

Vie Quotidienne a Antanambe Madagascar

Daily Life in Antanambe  Madagascar – Available in English

[slideshow_deploy id=’5494’]


Antanambé se situe sur la côte est  de Madagascar, a 320 kms au nord de Toamasina, Tamatave, dans le district de Mananara. Située en face de l’atoll de Atafana, plus précisément des trois ilots que composent ce micro archipel classé au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est au milieu de ce dédale de rivières, fleuves, affluents et confluents que se nichent de petits villages côtiers dont la vie est rythmée par le ballet incessant des pirogues. Toutes sortes de denrées transitent par ces chemins d’eau en direction de Tamatave en aval du grand fleuve, et parmi ces dernières, les  épices les plus précieuses telles que girofle, cannelle, poivre, baies  et autres vanilles et cafés. Situé de l’autre coté du canal de Sainte Marie, face a la petite île éponyme, Antanambé vit essentiellement de la pêche et de l’agriculture. Comme dans la plupart des campagnes de l’ile rouge, ici on cultive le riz, aliment de base par excellence. Les labours sont faits grâce a cet animal qui fait la richesse et la « fortune » de bon nombre de ruraux pour qui, posséder un ou plusieurs zébus est un signe richesse. C’est alors le défilé dans les futures rizières de ces bovins a bosse originaires d’Inde et dont la légende dit qu’ils seraient arrivés par la mer, lors d’un naufrage du coté de Diego Suarez, la grande ville au nord de Madagascar. Ainsi la grande terre se serait peuplée de cet animal emblématique qui aujourd’hui prête main forte aux travaux des champs.

Les labours se font donc en attendrissant et aplanissant la terre grâce a eux. Ensuite viennent les semailles, puis le repiquage des pieds, un travail souvent dévolu aux femmes Betsimisaraka, nom de l’ethnie qui peuple en majorité la cote est de Madagascar. Les  Betsimisaraka sont originaires d Afrique.

Ici, on ne fait qu’une seule récolte par an, aux alentours du 26 juin, jour de la fête nationale.

Les fady, comprenez tabous, interdisent un certain nombre de tâches à effectuer en fonction des jours de la semaine, des endroits, des régions, des ethnies. Bref, a chacun ses fadys et gare a ceux qui ne respectent pas ces interdits. Revenons à notre petit village côtier ou le travail de la terre est interdit les mardi, jeudi et  dimanche. Les autres jours pourront être utilisés aux travail des champs et dans l’ordre, on  laboure, puis vient le temps des semailles et enfin du repiquage, taches qui incombent, les jours autorisés, comme nous le mentionnions plus haut a la gent féminine, la plupart du temps…

Article complet sur demande, remplissez le formulaire ci dessous s’il vous plait

Article and captions available in English on demand. Please fill the form below

[contact-form subject=’Vie Quotidienne a Antanambe’][contact-field label=’Name’ type=’name’ required=’1’/][contact-field label='Email' type='email' required='1'/][contact-field label='Telephone' type='text' required='1'/][contact-field label='Organization' type='text'/][contact-field label='Website' type='url'/][contact-field label='Comment' type='textarea' required='1'/][/contact-form]